1. composition des eaux usées domestiques

1. composition des eaux usées domestiques

sommaire


1.1. paramètres globaux de définition de la pollution des eaux résiduaires urbaines

1.1.1. pollution particulaire

Un seul paramètre permet de quantifier cette pollution : les matières en suspension (MES) : masse de l'ensemble des particules minérales et organiques véhiculées par les eaux.  Unité : mg ou g/L

1.1.2. pollution oxydable

  • Demande Chimique en Oxygène (DCO) : consommation d'oxygène dans les conditions d'une réaction d'oxydation, en milieu sulfurique, à chaud et en présence de catalyseur, par les matières oxydables de l'eau. Ces matières oxydables sont dissoutes ou particulaires et de nature minérale ou organique. Unité : mg d'O2/L
  • Demande Biochimique en Oxygène sous 5 jours (DBO5) : consommation d'oxygène en 5 jours à 20°C, à l'obscurité, résultant de la métabolisation de la pollution biodégradable par les microorganismes de contamination banale des eaux. Ces matières sont de nature dissoute ou particulaires. Elle représente la fraction biodégradable de la DCO. Unité : mg d'O2/L
  • Matières oxydables : désigne les matières organiques (ensemble des substances d'origine biologique) et autres substances oxydables contenues dasn un effluent ou un biotope aquatique pollué. Ce paramètre se détermine de la façon suivante : (DCO + 2 DBO5)/3. Unité : mg /L

1.1.3. pollution azotée

azote réduit

  • azote ammoniacal : forme NH4+. Unités : mg NH4+/L ou mg N- NH4+/L
  • azote de Kjeldahl (NK) : quantité d'azote exprimée en N correspondant à l'azote organique (R-NH2) et à l'azote ammoniacal. Unité : mg N-NK/L

azote oxydé

  • azote nitrique : forme nitrate NO3-. Unités : mg NO3- /L ou mg N- NO3- /L
  • azote nitreux : forme nitrites : NO2-. Unités : mg NO2/L ou mgN- NO2-/L

1.1.4. pollution phosphorée

  • orthophosphates : formes PO43-, HPO42-  et H2PO4-. Ces différentes formes se répartissent en fonction du pH. Au pH moyen des eaux usées on ne trouve donc que les formes HPO42- et H2PO4-.
  • phosphore total (PT) : somme du phosphore contenu dans les orthophosphates, les polyphosphates et le phosphore organique. Unité : mg P/L

1.1.5. autres paramètres de pollution

  • Equitox : quantité de toxicité, qui dans 1m3 d'eau, immobilise, au bout de 24 heures, 50% des daphnies présentes (micro-crustacés des aux douces).
  • Métox : paramètre établis par les agences de l'eau, afin de percevoir les redevances de pollution. Le métox est calculé par la somme pondérée (en mg/L) de huit métaux et métalloïdes, affectés de coefficients de pondération liés aux différences de toxicité des éléments : merucre 50, arsenic 10, plomb 10, cadnium 10, nickel 5, cuivre 5, chrome 1 et zinc 1.

1.2. quantification de la pollution amenée par les eaux résiduaires urbaines

La pollution générée par l'homme est quantifiée par la notion d'Equivalent Habitant (EH) qui correspond à la quantité de pollution rejetée ou au volume d'eau rejetée par jour et par habitant. Cette quantification s'exprime en concentration massique (mg/L) ou en flux (g/j/habitant).

1.2.1. ancienne définition (antérieure au 1er janvier 2005)

D'après : Etude interagences n°27- l'assainissement des agglomérations

Paramètre

Concentration moyenne en mg/L

Flux moyen en g/j/hab

Fraction décantable en %

MES

100 à 400

60 à 70

50 à 60

DCO

300 à 1000

120 à 140

30

DBO5

150 à 500

70

25 à 30

N-NK

30 à 100

13 à 15 dont 1/3 ammonium et 2/3 organique

30

PT

10 à 25

4 dont 80 % d'orthophosphate et 20 % de P organique

10

Volume d'eaux usées

 

150 à 400 L/j/hab

 

1.2.2. nouvelle définition (à partir du 1er janvier et pour une durée de 2 ans)

D'après : arrêté du 9 décembre 2004

Paramètre

Flux moyen en g/j/hab

Fraction décantable en %

MES

90

50 à 60

matière oxydables

57

30

équitox de matières inhibitrices

0,2

25 à 30

azote réduit (N-NK)

15

dont 1/3 ammonium et 2/3 organique

30

phosphore total (PT)

4

dont 80 % d'orthophosphate et 20 % de P organique

10

composés organohalogénés absorbales dur charbon actif

0,05

 

métox

0,23